Le programme AtlaSea, financé à hauteur de 41 millions d’euros dans le cadre du plan d’investissement France 2030, porte l’ambition de séquencer le génome de 4 500 espèces marines qui vivent sur le littoral français. Les stations biologiques de Roscoff, Concarneau (Finistère) et Dinard (Ille-et-Vilaine), font partie des sept sites français engagés dans ce travail de cartographie.

Lire la suite sur le site d’OuestFrance

Littoral français. Un atlas génétique de la biodiversité marine en chantier pendant huit ans